Mon compte

Brodeur / Brodeuse

Secteur :  Textile et cuir

L'art de la broderie consiste à coudre, sur la surface d'un tissu, des décors à plat ou en relief. Les décors peuvent être réalisés en fil ou d’autres matériaux (rubans, perles, paillettes). Il existe plusieurs façons de broder : à la main, au crochet, à la machine à broder ou sur des métiers industriels.

La broderie s'utilise aujourd'hui pour l'ameublement et l'habillement, à des fins cérémonielles et domestiques.

Le brodeur peut travailler sur toutes sortes de supports : canevas, étamine, toile, tulle, maille ou les tissus à armure irrégulière ou serrée comme le satin, le feutre, le taffetas, le jersey, le sergé, le cuir, le velours, l'organdi.

A partir des directives émises par le client, souvent un couturier, une esquisse est réalisée au crayon sur du papier puis retracée sur du calque. Le dessinateur perfore ensuite le calque à l'aide d'un stylo piqueur électrique muni d'une aiguille, c'est le piquage. Le dessin reporté et fixé sur le papier permet la mise en couleurs à partir de la gamme chromatique des fils souhaités. Le dessinateur effectue ensuite le ponçage, à l'aide d'un tampon de feutre enduit de poncif, sur l'endroit du support à broder en maintenant le calque perforé avec des poids. Une fois le calque retiré, le dessin poncé apparaît aux endroits perforés sur le support.

Le brodeur prépare ensuite le métier à broder et le montage de la toile. Le métier sert essentiellement à tendre le tissu à broder de façon à faciliter l'exécution des différents points mais aussi à éviter les déformations ultérieures.

Il existe plusieurs familles de points, produisant divers effets picturaux : les points de contours, les points de remplissage, les points de finitions, les points comptés, les points ajourés.

La broderie manuelle comporte d'infinies spécialités. Aujourd'hui encore, les artisans inventent de nouvelles formes et adaptent les anciennes techniques pour concevoir la broderie en volume, "défaite" ou "vivante".

Profil

Créativité ; habileté manuelle ; intérêt pour le travail des textiles ; sens des couleurs ; précision.

Débouchés

La Fédération Française des Dentelles et Broderies (FFDB) représente plus de 2000 salariés en France. Les brodeurs manuels travaillent essentiellement pour la haute couture, la couture de diffusion boutique, le cinéma, l'opéra, les théâtres nationaux, les grands cabarets parisiens et l'art contemporain. Salariés dans des "maisons" comme la célèbre entreprise Lesage, les brodeurs manuels effectuent un travail plus ouvrier que créatif. Enfin, certains artisans connaissent la notoriété par des créations innovantes pour le monde de la broderie. Les ateliers de broderie mécanique et leurs sous-traitants sont situés principalement dans les régions Nord Pas-de-Calais et Picardie.

Plus d'informations

Formation initiale

Niveau V

  • CAP Arts de la broderie, 2 ans

Niveau IV

  • BMA Broderie, 2 ans
  • FCIL Arts de la mode broderie, chapellerie, fleurs, plumes, 1 an
  • FCIL Broderie d’art option mode et spectacle, 1 an.

Niveau III

  • DMA Arts textiles et céramiques option arts textiles – spécialité broderie, 2 ans.