Mon compte

Costumier / Costumière

Secteur :  Mode

dindon_2_0.jpg

Le costumier conçoit et fabrique des vêtements de scène pour le cinéma, la télévision ou le théâtre. Travaillant comme un tailleur ou un styliste, il réalise des costumes d’époque ou imaginaires.

On distingue deux types de métiers dans le costume : d’une part, le créateur de costumes gère la conception artistique ; d’autre part, le costumier réalisateur en a la responsabilité technique.

homme_1_0.jpg

Au préalable, le créateur de costume lit le scénario ou le texte concernant les intentions du projet. Il réalise ensuite les maquettes, dessins des costumes accompagnés d'échantillons de matières "travaillées" ou non.

Le costumier se charge de la confection des costumes à partir des maquettes et des tissus choisis par le créateur. Il prend les mesures de chaque comédien, détermine les techniques de coupes et d'assemblages, calcule le métrage et exécute éventuellement une toile, modèle du costume réalisé dans une toile de coton brut.

Certains réalisateurs de costumes sont modélistes, c'est-à-dire qu'ils posent les morceaux de tissu sur le mannequin afin de trouver la forme juste, d'autres sont tailleurs et transposent le volume du costume à plat à partir des maquettes et des mensurations pour profiler des patrons en papier.

Lors d’une production, pour des raisons budgétaires, tous les costumes ne sont pas dessinés et fabriqués ; ils sont en majorité achetés d'occasion ou loués chez des professionnels par le créateur de costumes puis ajustés au corps des comédiens par le costumier réalisateur.

Profil

Créativité ; polyvalence ; sens de la mise en scène ; sens des couleurs, des matières et des volumes ; goût pour le travail en équipe.

Débouchés

La clientèle des costumiers est composée d'entreprises de spectacle publiques et privées : maisons de production de films, théâtres, centres chorégraphiques nationaux, parcs de loisirs, publicité et événementiel.

Il existe plusieurs possibilités de pratiquer le métier de costumier :

Ouvrir son atelier de costumier réalisateur. La concurrence étant rude, il faut se montrer polyvalent et souvent exercer le métier d'habilleur (entretien des costumes, retouches et réparations)

Etre recruté par de grandes maisons comme les Opéras ou les Théâtres Nationaux qui possèdent leurs propres ateliers de permanents

Devenir professionnel du spectacle. En bénéficiant du statut « intermittent du spectacle », on alterne des périodes d'intense activité et de chômage.

Le costume muséographique et patrimonial est en pleine expansion. Certains costumiers peuvent ainsi habiller des mannequins et se spécialiser dans le costume historique.

Plus d'informations

Formation initiale

Niveau IV

  • DTMS diplôme de technicien des métiers du spectacle option techniques de l'habillage, 2 ans
  • FC entretien et rénovation des costumes de théâtre, 1 an
  • FCIL valorisation et préservation des costumes et accessoires d’exception, 4 mois 1/2

Niveau III

  • DMA costumier réalisateur, 2 ans

Niveau I

  • Diplôme de l’ENSATT option costumier concepteur ou costumier réalisateur - Titre homologué niveau I (Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre – Lyon), 3 ans
  • Diplôme de fin d'études de l’ESAD du TNS en scénographie – décors et costumes (Ecole supérieure d'art dramatique du Théâtre National de Strasbourg), 3 ans.

Formation professionnelle continue

Certains GRETA dispensent des cycles de formation qualifiants et des stages de perfectionnement. Le Centre de formation professionnelle aux techniques du spectacle (CFPTS) de Bagnolet propose des modules de formation pour les professionnels du spectacle. Des centres privés proposent des formations spécialisées dans le domaine du costume.

Formations en Normandie