Mon compte

Marqueteur / Marqueteuse

Secteur :  Bois

Jouant de toute la palette des essences de bois, le marqueteur réalise des compositions pour orner meubles et objets ou bien créer des tableaux. Il découpe des placages naturels ou teintés et assemble les pièces avec de la colle chaude avant de les passer sous presse.

La marqueterie est l’art de créer des motifs ornementaux (floraux, géométriques ou figuratifs) en utilisant des morceaux de placage (bois précieux de différentes essences, indigènes ou exotiques, ou bois teint) juxtaposés et incrustés sur un même plan. Les feuilles de placage peuvent être utilisées avec d’autres matériaux comme l’étain, le cuivre, l’ivoire. La marqueterie sert à décorer le mobilier, les objets de tabletterie et décoratifs en bois, ainsi que des panneaux décoratifs ou des parquets.

Les feuilles de placage sont de fines lames de bois dont l’épaisseur varie entre 1/6ème et 5 millimètres.

La marqueterie est réalisée selon diverses techniques :

« La technique Boulle », du nom d’André Charles Boulle grand ébéniste de Louis XIV, implique la découpe simultanée de tous les éléments. Les placages sont sciés en superposition et seront assemblés ensuite les uns dans les autres. Le style de cette technique d’incrustation est marqué par l’utilisation de matières autres que le bois, comme le laiton, le cuivre, l’étain, ou l’écaille de tortue.

Pour la technique « éléments par éléments », chaque partie d’un dessin réalisée à l’échelle 1 correspond à une pièce de la future marqueterie. Les feuilles de placage sont préparées, débitées, assemblées en paquets, selon l’essence et le matériau puis sciées à l’aide d’un bocfil ou d’une scie sauteuse. Ensuite le motif est assemblé comme un puzzle. Cette technique présente l’avantage de réaliser la production de petites séries.

La technique « Vriz » crée en 1984 par Georges Vriz, permet de réaliser grâce au ponçage, des fondus, des effets de lumière et des transparences proches d’un effet pictural.

Enfin, la « marqueterie de paille », connaît aujourd’hui un regain d’intérêt, elle est appliquée à des tables, des miroirs, des plateaux, des boîtes, des cadres et des meubles.

Profil

Intérêt pour le travail du bois ; minutie ; créativité.

Débouchés

La marqueterie représente un petit secteur dans le domaine du bois, composé surtout de micro- entreprises. Il existe environ une centaine de structures réparties sur toute la France, concentrées principalement en Alsace, à Paris et à Revel.
Le statut d’artisan est dominant mais le nombre d’artistes augmente sans cesse. Pour des questions de rentabilité, le métier de marqueteur est très souvent associé à celui d’ébéniste ou de restaurateur. La plupart des jeunes diplômés en marqueterie sont engagés dans des entreprises d’ébénisterie.
La clientèle comprend les brocanteurs, antiquaires, fabricants de meubles, ébénistes et particuliers. Les applications pour le meuble concernent les pièces uniques. Le domaine de la décoration (panneaux muraux pour des halls, parquets) a pris de l’ampleur et atteint entre 10 à 15 % du marché. La part réservée à la restauration représente à peu près 50 % de l’activité.

Plus d'informations

Formation initiale

Niveau V

  • CAP arts du bois option marqueteur, 3 ans.

Niveau IV

  • FMA Formation métiers d’art bois (École Boulle), 3 ans.

Niveau III

  • DMA arts de l’habitat option décors et mobiliers, 2 ans.

Formation professionnelle continue

Divers stages d’initiation ou de perfectionnement à la marqueterie sont proposés par de nombreux organismes. Certains peuvent préparer au CAP art du bois option marqueteur comme les Greta ou les cours municipaux d’adultes.

Formations en Normandie