Mon compte

Restaurateur / Restauratrice de tableaux

Secteur :  Arts graphiques

Le restaurateur de tableau remet en état les tableaux abîmés, afin de les rendre plus lisibles et plus solides. Il réalise d’abord un diagnostic sur l’état du tableau, puis il effectue des réparations ou des retouches sur le support et sur la couche picturale.

Toute œuvre d’art étant soumise à la dégradation du temps, le restaurateur de tableau intervient lorsqu’une opération de conservation-restauration est nécessaire.

Un tableau est constitué d’un ensemble de matériaux : le support (bois, toile, papier, métal), la préparation, la couche de couleur et le vernis. Avant toute intervention, le conservateur-restaurateur dresse un constat d’état, établit un diagnostic et des propositions de traitement, puis consulte le propriétaire ou le responsable juridique du tableau afin de définir les grands axes de travail. Il doit être en mesure d’identifier les caractéristiques de l’œuvre (style, auteur, datation, provenance, matériaux).

Le conservateur-restaurateur désinfecte le bois, le consolide s’il est affaibli, pratique des «dérestaurations», fait des interventions de maintien au revers ou encore crée des caissons climatiques. Il peut, si nécessaire, intervenir sur la couche picturale, procéder à des interventions sur le support, procéder au décrassage ou à l’allègement du vernis qui permettra de rendre au tableau sa luminosité originelle.

Le travail du conservateur-restaurateur est complété par un rapport détaillé relatant les interventions effectuées et les produits utilisés.

Profil

Sensibilité artistique ; minutie ; patience ; curiosité scientifique ; intérêt pour l’histoire de l’art.

Débouchés

En majorité, les conservateurs-restaurateurs de tableaux exercent en tant que travailleurs indépendants (artisans ou professions libérales). Leurs clients font partie du secteur public (musées de France, monuments historiques, collectivités territoriales) ou du secteur privé (antiquaires, galeries, particuliers).

Pour travailler à la restauration de tableaux sur des collections relevant de la responsabilité des musées de France, il faut être détenteur d’un diplôme sanctionnant au moins 4 années d’étude et la fin d’un second cycle de l’enseignement supérieur. Il existe aussi une procédure d’habilitation par la Direction des Musées de France.

En 2003, les professionnels de la restauration d’objets d’art représentaient 971 entreprises et 623 salariés en activité.

Plus d'informations

Formation initiale

Niveau II

  • Licence préservation des biens culturels (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), 3 ans.
  • Restaurateur conservateur de tableaux et d’objets d’art polychromes – Titre homologué de niveau II (Atelier du Temps Passé), 3 ans
  • Restaurateur conservateur de biens culturels – Titre homologué de niveau II (Ecole de Condé), 5 ans.

Niveau I

  • Master conservation restauration des biens culturels (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), 2 ans.
  • DNSEP créateur concepteur d’expression plastique option Art, mention Conservation-restauration des biens culturels – grade de Master (Ecole supérieure d’art d’Avignon), 5 ans.
  • Diplôme de restaurateur du patrimoine - grade de Master (Institut national du patrimoine - Département des restaurateurs), 5 ans.