Mon compte

Sellier-harnacheur / Sellière-harnacheuse

Secteur :  Textile et cuir

dumesnil_1_-_copie.pngLe sellier-bourrelier réalise des objets sur mesure en cuir comme des selles et des harnais pour les chevaux. Il peut aussi travailler pour l’automobile, en réalisant des coussins et garnitures pour les voitures de luxe.

La sellerie consiste en l’élaboration de selles et de harnachements pour le cheval et, par extension, la fabrication de sièges sur mesure pour tous les types de véhicules. On y travaille principalement le cuir mais aussi parfois des matériaux synthétiques ou naturels (tissus, toiles, fibres).

Il existe plusieurs spécialités au sein de la sellerie :

Le sellier-maroquinier fabrique des articles tels que portefeuilles, porte-cartes, porte-monnaie, sacs à main, ceintures.

Le sellier-bourrelier fabrique des bâches, des courroies, des sacs industriels ainsi que des harnachements pour animaux de trait. Ce terme date du XIIIe siècle et n’est que rarement utilisé de nos jours.

Le sellier-harnacheur réalise toutes les pièces en cuir indispensables à la conduite d’un attelage et à l’équipement d’un cheval, comme les selles, les harnais et autres accessoires d’harnachement principalement dédiés à l’équitation.

Le sellier-garnisseur ou sellier-carrossier est l’artisan qui habille l’intérieur des voitures de luxe et de collection. Il peut par exemple, réaliser les pièces de garniture d’une carrosserie (portes, sièges, plafonds), fabriquer les coussins, confectionner et poser les sièges d’un véhicule.

Le sellier peut travailler dans le secteur de l’automobile et par extension de l’aéronautique, pour l’armée, ainsi que pour différentes industries dont celles liées aux loisirs et aux transports. Pour la recherche, il conçoit des prototypes en utilisant les dernières innovations du secteur.

Profil

Intérêt pour le travail du cuir ; bonne perception des volumes s ens de la finition ; précision.

Débouchés

Le sellier peut travailler dans des structures industrielles avec un poste spécialisé ou dans une entreprise artisanale de sellerie, où il intervient tout au long du processus de fabrication. L’évolution de la carrière du sellier peut se faire par le passage dans des entreprises de plus en plus importantes. En 2006, le secteur de la sellerie, toujours étroitement associé à la maroquinerie, se divise entre les maisons du luxe (Hermès, Vuitton, Lancel…) et les artisans, soit un millier de professionnels. Les selleries artisanales voient revenir vers elles les grandes firmes automobiles pour l’exécution des prototypes. L’artisan sellier qui oriente ses activités vers le hippisme ou la société de services (entretien, réparation) garde une évolution sereine.

Plus d'informations

Formation initiale

Niveau V

  • CAP sellerie générale, 2 ans.
  • CAP sellier harnacheur, 2 ans.
  • FCIL sellerie harnachement, 1 an.
  • Brevet de sellier harnacheur de l’École nationale professionnelle des Haras, 8 mois.

Formations en Normandie