Mon compte

Tailleur / Tailleuse de pierre

Secteur :  Architecture

tailleur_de_pierre.jpgHéritier des bâtisseurs de cathédrales, le tailleur de pierre est un véritable artiste. Il découpe, assemble et polit les pierres en atelier, avant de se rendre sur le chantier pour installer ses créations. Il réalise des éléments tels que des linteaux, des arcades, des voûtes, des façades, des socles, des cheminées, des éléments d'escalier ou de fenestrage.

Le métier de tailleur de pierre est une discipline ancestrale qui se perpétue en France grâce à la présence des nombreuses églises et cathédrales médiévales en pierre. Aujourd’hui, les tailleurs de pierre sont appelés pour la réalisation de constructions neuves dans le respect de certaines traditions et pour participer à des chantiers de restaurations de Monuments Historiques.

Le tailleur de pierre intervient à toutes les étapes de la construction : l’extraction de la pierre, le tracé, la taille, le débit, la pose, le ravalement, la gravure, l’ornement, le dallage, le revêtement. Il doit tirer le meilleur parti d'un bloc venant de la carrière pour réaliser des éléments tels que des linteaux, des arcades, des voûtes, des façades, des socles, des cheminées, des éléments d’escalier ou de fenestrage, ou encore du mobilier.

A la carrière, il doit sélectionner les pierres selon leurs propriété (dures, tendres, calcaires...), ce qui demande une excellente connaissance des matériaux.

Une fois l’épure menée à bien, il faut débiter la pierre en faisant un traçage à la craie ou au fusain directement à la main. Une bonne connaissance en géométrie nommée 
« stéréotomie » est nécessaire. Ce tracé détermine la découpe de la pierre, autrement dit l’épannelage qui doit être au plus près du trait.

La pierre est dégrossie par des outils manuels traditionnels comme le taillant, la chasse, le ciseau. De nouvelles technologies permettent de faciliter le travail : la commande numérique, les outils électroportatifs, la découpe au diamant et au jet d’eau pour diminuer la poussière ou encore l’utilisation du laser.

Profil

Intérêt pour le travail de la pierre ; aptitude au travail en extérieur ; bonne forme physique ; bonne perception des volumes.

Débouchés

Dans le secteur «pierre», il existe en France 3 000 entreprises, dont 500 entreprises de taille de pierre et de marbrerie. Les entreprises artisanales vont des petites unités (1 à 4 personnes) aux structures moyennes (6 à 15 personnes). Il existe aussi des entreprises de taille supérieure. La majorité des tailleurs de pierre ont un statut d’artisan.

Aujourd’hui, le métier tend à se raréfier autant à cause des nouveaux matériaux employés dans les constructions neuves (béton, acier…) que par les réglementations qui n’encouragent pas l’emploi de la pierre.
Pour les tailleurs de pierre, le plus gros marché est celui de la restauration, mais aussi l’export (Belgique et Etats-Unis). Il existe aussi un petit marché du mobilier de décoration (vasques, baignoires, étagères) et du mobilier urbain.

Durant son parcours, le tailleur de pierre peut évoluer du statut d’apprenti, tailleur, appareilleur, jusqu’à celui de chef de chantier, voire entrepreneur. Le tailleur de pierre débute un peu au dessus du SMIC et peut gagner jusqu’à quatre fois son salaire quelques années plus tard.

Plus d'informations

Formation initiale

Niveau V

  • CAP tailleur de pierre, 2 ans.
  • CAP marbrier du bâtiment et de décoration, 2 ans.

Niveau IV

  • Bac pro artisanat et métiers d’art, option arts de la pierre, 3 ans.
  • Bac pro intervention sur le patrimoine bâti, option pierre, 3 ans.
  • BP tailleur de pierre marbrier du bâtiment, 2 ans
  • BP métiers de la pierre, tailleur de pierre des monuments historiques, 2 ans (diplôme départemental).

Niveau III

  • BTMS métiers de la pierre, 2 ans (Brevet technique des métiers supérieur, BTMS).

Niveau II

  • Licence professionnelle des métiers de la pierre, les Compagnons du Devoir en partenariat avec le Conservatoire National des Art et Métiers - Cnam, 3 ans.

Formation professionnelle continue

Certains diplômes peuvent être préparés dans le cadre de la formation professionnelle continue. Des formations non diplômantes, d’une durée variable permettent de suivre une initiation, une formation complète ou un perfectionnement.

Formations en Normandie